raymond cognat

Raymond COGNIAT (1896-1977), critique d’art, puis inspecteur des beaux-arts

Lettre autographe non signée adressée au critique d’art, alors attaché culturel à l’ambassade de Roumanie Jacques LASSAIGNE (1911-1983).

2 pages in-4. [1939].

Intéressante lettre sur la mobilisation à la veille de la guerre. Raymond Cogniat donne des nouvelles à Jacques Lassaigne sur la relance d’un titre de presse (sans doute Beaux-Arts) et de ses collaborateurs mobilisés.

« Il y a eu le journal à faire repartir et ce ne fut pas très simple. Laprade et Im... sont partis. Mme Gille-Delafon, Waldemar George et moi nous sommes partagés la besogne. Je pense que vous recevez régulièrement le journal (...) ».

Ils ont organisé de nombreuses expositions. Il lui dit qu’il vient d’être mobilisé tandis que Waldemar George l’est depuis une dizaine de jours en Bretagne.

Il n’a pu réunir la documentation photographique et l’affiche de Carlu (Jean Carlu) qu’il souhaitait. Il est « honteux » de ne pas le « servir » correctement.

Il revient sur les affectations des uns et des autres :

Laprade est dans un régiment d’artillerie coloniale et Waldemar George s’attend « à lancer ses obus ». Huyghe [René Huyghe] est « parti pour l’école des élèves officiers, espérant sans doute rattraper ses amis : le lieutenant Florissone et le capitaine Germain Bazin. Quant à Cassou [Jean Cassou], il vient comme moi d’être mobilité, simple soldat, dans la DCA. »

« De tous, je suis, je crois le plus favorisé »

 

Il mentionne encore une autre personne entrée au service d’Erlanger (Philippe Erlanger).

Raymond Cognat

180,00 €

  • disponible
  • 1 à 3 jours de délai de livraison