pie raymond régamet

Pie Raymond RÉGAMEY (1900 à Beblenheim - 1996), prêtre dominicain, historien d’art

8 lettres (4 autographes signés, 4 signées) adressées au critique d’art Jacques LASSAIGNE. 1939-1949, 1 non datée. In-12 et in4. 14 pages. Différents en-têtes : L’Art sacré, Ordre des Frères prêcheurs (2), Editions du Cerf (4). 1 lettre est déchirée sur la largeur.

Correspondance professionnelle dans laquelle Raymond Regamey affirme souvent ses points de vue.

20 mars 1939 : il s’excuse pour une note sur une exposition à Vitoria (Exposition d’Art sacré en 1939) qui semble prêter à confusion. « Elle est dirigée contre Maumméjean » (Les Mauméjean sont une dynastie de maîtres-verriers). « On me dit que le ton est désagréable pour l’œuvre elle-même ; cela m’étonne. Un Français ne peut pas ne pas sourire de certain style fasciste, et je pense qu’on l’excusera. D’avoir dit qu’il faut beaucoup apprendre et beaucoup oublier, sans m’expliquer ; la précision manquant, il valait mieux m’abstenir ».

26 mai 1939 : il refuse un article de Jacques Lassaigne : il n’est pas d’accord sur l’idée de fond : « cette antériorité de la beauté sur la bonté, ou le bien, antériorité qui ne me paraît ni métaphysique, ni historique. ».

21 mars 1945 : il lui demande son concours pour un projet : « il y aura peut-être une bataille à livrer pour maintenir dès le départ la pureté (soulignée 3 fois) de l’esprit qui nous anime ».

8 mars 1946 : Il serait heureux de causer avec lui.

7 février 1947 : Il est touché par son article sur l’Art sacré et s’en explique, évoque son « Education artistique du Clergé », fascicule qui va être distribué dans chaque diocèse. Il répond à Lassaigne qui lui demande de former une équipe. Il va réunir les quelques rares personnes « qui semblent avoir des conceptions équilibrées en la matière (…) « donnez-moi votre avis et dites-moi si vous voyez des personnes qui devraient faire partie de ce petit comité. Pour ma part je pense à Dorival (malgré ce qu’il a de trop normalien et une sensibilité peu sûre)Pierre VilloteauFrançois MatheyJoseph Pichard (parce qu’il est l’ouvrier de la première heure). Il y aurait Jacques Dupont, mais il est insaisissable. Je suis en rapports excellents avec l’abbé Morel dont j’admire l’action ».

Il souhaite également ouvrir une rubrique « Regard spirituel sur l’art contemporain » et compte sur Lassaigne pour lui conseiller des noms, mais précise : « Je suis d’autant plus gêné pour en parler que Claude Roger-Marx se durcit dans l’incompréhension de valeurs authentiques et que Waldemar est trop systématique. Je les aime beaucoup l’un et l’autre ».

16 avril 1948 : il lui fait part de trois journées d’étude sur l’art religieux et précise l’importance de cette rencontre, souhaitant la présence de Lassaigne.

3 juin 1949 : il attire son attention sur Philippe Kaeppelin« artiste sympathique ».

24 avril : l’album sur Saint-Benoît-sur-Loire est épuisé.

 

Il est joint 1 lettre d’un scripteur non identifié (3 pages in-12, en-tête Editions du Cerf) adressée à Jacques Lassaigne. Ce dernier s’inquiète, voyant d’autres signatures sur les mêmes sujets, perdre sa rubrique.

Pie Raymond Régamet

150,00 €

  • disponible
  • 1 à 3 jours de délai de livraison