rené laubiès

René LAUBIÈS (1924-2006), peintre, associé au mouvement « nuagiste »

 

Lettre autographe signée au frère du critique d’art François PLUCHART (1937-

1988). 2 pages in-12 (écrite sur la largeur) et une note autographe signée 1 page in-

12 (sur la largeur). 1989. Enveloppe conservée.

 

Défendre la mémoire du critique d’art François Pluchart.

 

À l’occasion du décès de François Pluchart, Laubiès rassemble des copies d’articles

qu’il envoie à son frère à qui est adressée la lettre, en vue d’un hommage organisé

par l’artiste Henri Maccheroni (« Je vous envoie cette petite contribution pour Maccheroni

»). Il lui recommande de se renseigner également chez Stadler (le galeriste).

« Le début de longue amitié avec F. Pluchart date de ses premiers articles de Combat

= il avait compris ma position « à part » dans la jungle parisienne, il m’a très

bien défendu. C’est d’ailleurs ce qui distingue F. P. des autres critiques ; son ouverture

d’esprit, il « voyait » et écrivait sans se soucier des tabous et des conformismes

de nos aimables élites ! Sans parti-pris, il avait le goût des formules frappantes

= « L’Ecole de Nice fait ses sous sur le cadavre d’Y. Klein. « Laubiès est-il le

dernier des abstraits ou le premier des nouveaux figuratifs ».

La formule exacte de Pluchart est celle-ci : « Sur la tombe de Klein, l'École de Nice compte

ses sous sur le cadavre d'Yves Klein » (Combat, 1966). L’article avait fait un petit scandale.

Nom du produit

120,00 €

  • disponible
  • 1 à 3 jours de délai de livraison