Konstantin Lopouchanski

Konstantin LOPOUCHANSKI (1947), cinéaste russe, scénariste

Correspondance de 6 lettres avec l’écrivain et historien d’art Pierre MIQUEL (1921- 2002) et sa compagne, la musicienne, chef d’orchestre, Rolande Favret. 3 lettres signées en français. 6 pages in-4, 1988, 1989. Avec les enveloppes.

Alors que le Gilles Jacob va venir visionner des films à Moscou, il n’a pas terminé le sien (Le Visiteur du musée). Il demande donc à ses amis de faire passer sa demande à Gilles Jacob lorsqu’il sera en URSS car les « bureaucrates » l’écouteront sûrement. De son côté, il va essayer de convaincre la chorégraphe Natalia Volkova (au ballet du Kirov) de mettre en scène la musique du ballet intitulé « Stress » de Rolande Favret, la compagne de Pierre Miquel, ce qui finalement ne sera pas possible. Il évoque une rencontre à Moscou avec Wim Wenders et parle de son film Le Visiteur du musée qui a reçu entretemps des prix. 3 lettres en anglais (écrites et signées « Konstantin » par son épouse). 8 pages in-4. 1990, 1991 et 1993. Deux avec les enveloppes. Toujours à propos de son film Le Visiteur du musée, il a été refusé à la Semaine de la critique du festival de l’année 1990 car il aurait déjà été primé auparavant, c’est ce que lui a dit Gilles Jacob. Il est déçu. Il a commencé un nouveau film : Rêves d’apocalypse. Il espère pouvoir venir à l’invitation de ses Paris en France et explique combien la bureaucratie est compliquée. Il mentionne le nom de la réalisatrice Natasha de Betak qui l’a interviewé pour son film sur les réalisateurs russes (il est sorti en 1993 sous le titre Le Vaudeville du Diable). Il est joint une photographie, tirage argentique d’époque, figurant le cinéaste lors d’un tournage.

Musicien de formation, Lopouchanski a d’abord enseigné la musique au conservatoire de Léningrad. À la fin des années quatre-vingt, il devient réalisateur. Il possède 8 films à son actif dont Lettres d'un homme mort qui fut présenté à Cannes (1987), Le Visiteur du musée (1989) et La Symphonie russe en 1994. Son univers est marqué par l’apocalypse, notamment nucléaire, et la survivance dans un monde dévasté. Il a reçu plusieurs prix dans des festivals russes.

 

Prix : 350 euros

Konstantin Lopouchanski

350,00 €

  • disponible
  • 1 à 3 jours de délai de livraison