tristan bernard

Tristan BERNARD (1866-1947), écrivain

Lettre autographe signée. 4 pages in-12. Petit trou dans le second feuillet

sans incidence. Quelques salissures.

Amusante lettre sur une prétendue faute et sur son approche de la langue.

Son confrère ne cesse de corriger ses négligences en français. Mais cette foisci,

il entend se disculper : « il me semble tout à fait légitime d’écrire ʺDe l’avenue

de Vincennes à Belleville, il n’y a pas loin en taxi-autoʺ. Je sais, croyez-le

bien, que « loin » est un adverbe de distance et non de durée mais ne traduitil

pas une appréciation, une impression, qui varie, s’il s’agit par exemple d’un

chauffeur ou d’un piéton ? »

« On dit souvent et très correctement selon moi : ʺ Par le rapide, Bruxelles

n’est pas loin de Paris ʺ ».

« Je n’hésiterai jamais à écrire le français tel qu’on le parle, toutes les fois que

l’usage, en déformant la langue, ne m’aura pas paru commettre une impropriété

ou une absurdité. Et j’estime que les écrivains en écoutant le parler

populaire ont plus de chance d’arriver à une reconstitution imagée de la vie

que s’ils suivaient aveuglément les pas précédents et mécanique des vieux

grammairiens desséchés ».

Tristan Bernard

150,00 €

  • disponible
  • 1 à 3 jours de délai de livraison