alfred cortot

Alfred CORTOT (18771962), pianiste

Lettre autographe signée. 1 page et demie in-4.  Paris, 1927. Entête.

 

Sur l’andante du 2e trio de Schumann.

 

Il trouve la lettre de sa correspondante bien tardivement à son retour des États-Unis.

« je ne voudrais pas que vous puissiez me taxer d’indifférence au sujet de vos préoccupations esthétiques si dignes d’intérêt ». « Le caractère général de l’andante du 2e trio de Schumann est celui d’une rêverie nocturne paisible et nostalgique si vous préférez. Et les indications de temps (…) auxquelles vous faites allusion ne doivent pas en modifier le déroulement. Elles ne sont qu’incidentes et se rapportent plutôt à un élan momentané qu’à un changement de mouvement.

 

La première fois que le thème rythmique paraît, il est une simple anticipation de l’exposition plus développée qui se manifeste ultérieurement. Il n’y a pas lieu, selon moi, de changer le tempo, mais de souligner le caractère fiévreux de cet élément nouveau. Cela suffira d’une manière générale pour toutes les apparitions de ce motif. C’est dire que le tempo subit des fluctuations incessantes, mais non un changement de caractère radical. Si vous observez les alternances de détente et d’impatience qui sont inhérentes à la nature même du thème, l’interprétation doit être juste ».

Aldred Cortot

300,00 €

  • disponible
  • 1 à 3 jours de délai de livraison