[Virginie Déjazet (1798-1875), actrice]

 

Manuscrit autographe signé par Gaston Jollivet (1842-1927), journaliste, dramaturge consacré à l’actrice Virginie Déjazet (1798-1875), actrice.

 

4 pages numérotées par l'auteur, format in 8 (H 20 x L 15 cm). Des traces de numérotation manuscrite au crayon rouge pour la saisie en vue de l’impression.

 

 

Jollivet fait ce très bel éloge de l’actrice Virginie Déjazet à l’occasion d’une soirée dans la salle Ventadour en l’honneur de l’actrice. Son éloge, avec pour titre, paraît dans le journal Le Gaulois (29 septembre 1874) dont il est un chroniqueur régulier. Elle mourra l’année suivante.

 

« (…) Je la revois légère, accorte,

Avec ses sourires vainqueurs

Celle qui pendant… Bast ! qu’importe ?

Brûla les planches et les cœurs.

(…) La voici souriante et rose

Sous son bonnet mal attaché, 

Fière des trois fleurs qu’elle arrose

Dans le pot de terre ébréchée

(…) Déjazet, toujours jeune fée

 

Nul ne t’oublîra, sauf le temps ! »

 

Prix : 100 euros