emile perrin

Émile PERRIN (1814-1885), peintre, critique d’art, administrateur de la ComédieFrançaise de 1871 à sa mort.

Correspondance de 7 lettres autographes signées avec Jeanne Elisabeth Marie de LA CROIX DE CASTRIES, comtesse de Beaumont (1843-1891), sculptrice. 9 pages ½ in-8 ou in-12. 1881-1882, une lettre datée de 1885, une non datée. En-tête de la Comédie-Française.

« Je serai très heureux de me rendre à votre appel et je ne m’en irai que lorsque vous me chasserez ». 23 juillet 1881 : il est resté à Paris dans « le sein du monstre » (l’été est particulièrement chaud) - pendant qu’elle est au frais au bord du lac Léman. « Voilà qui est vraiment bien, Madame, et comme on a raison de dire que rien n’est meilleur que la beauté ». Il ira la voir. Une loge l’attend pour Œdipe-Roi au jour qui lui conviendra. Il ne sait pas s’il viendra à son invitation : « Je crains un peu la salle du Château d’eau, si bonne musique qu’on y entende, si belle compagnie qu’on y trouve ». Il écrit : « Je compte vous convoquer samedi pour la répétition générale de Barbarine. Alfred de Musset aussi est un grand musicien. Voudrez-vous, ce jour-là, lui donner deux heures de votre temps ? Peut-être ne le regretterez-vous pas. » Il lui propose sa loge pour voir Le Roi s’amuse (Victor Hugo) « vous verrez là mieux que partout ailleurs pour le bien entendre car on est un peu près pour bien voir ». 22 janvier 1885 : Il lui demande de venir voir « samedi prochain la pièce d’Alexandre Dumas » et tient sa loge à sa disposition. Il considère cette pièce comme un « remarquable ouvrage ».

 

Prix : 330 euros

Emile PErrin

330,00 €

  • disponible
  • 1 à 3 jours de délai de livraison