général guillaumat

Général GUILLAUMAT (1863-1940), acteur important de la Grand Guerre, commandant de l’armée d’occupation du Rhin à partir de 1924 et commandant supérieur des forces alliées dans les territoires rhénans jusqu’au retrait en juin 1930

Manuscrit autographe d’un discours prononcé à Lille devant son maire et le commandant du Ier corps d’armée. 10 pages in-12. Après 1933.

Fort de son expérience, le général voit l’inévitable s’annoncer. La France républicaine doit rester unie et peut se préserver. Il salue les forces d’occupation française, américaines, anglaise et belges en Rhénanie déployées après le Traité de Versailles. Sont cités le maréchal Franchet d’Espérey, le général Lacapelle, le général de Fonclare « les meilleurs soldats de France » rappelant leur sens du devoir à Verdun et l’importance du Ier corps d’armée pendant la Première Guerre mondiale.

« Pendant douze ans vous avez été, les uns ou les autres, les témoins d’un réarmement que l’on voudrait nous présenter comme l’œuvre exclusive du maître actuel de l’Allemagne. Ce réarmement, moral d’abord, matériel ensuite sous toutes ses formes où il pouvait être camouflé, vous l’avez vu poursuivre sans arrêt, même en territoire occupé, où sous couleur de sport, l’entrainement de la jeunesse s’accompagnait toujours de vues militaires, même sous un gouvernement soidisant libéral et pacifique, qui n’était que le paravent du Grand Etat-major ».

Il mentionne à la suite qu’est « venu brusquement s’ajouter celle d’un prophète qui puisait à la fois dans les tréfonds mystiques de la pensée allemande et dans des organes de discipline militaire qui n’auraient rien abdiquer de leurs doctrines ». « Cela personne en Europe ne pouvait le prévoir ». « Nous savions pourtant que le culte de la force était resté la véritable religion des  Germains ». « La foudre n’est pas encore tombée sur nous et il existe toujours des moyens de s’en préserver ». Il ne faut jamais désespérer de la France. Il rappelle qu’après la défaite de 1870, advint cette République qui, grâce à l’union, au travail et aux sacrifices, a permis la réorganisation de l’armée et la libéralisation des institutions pour ainsi assurer 44 ans de paix.

 

Prix : 350 euros

Général Guillaumat

350,00 €

  • disponible
  • 1 à 3 jours de délai de livraison