andré fontainas : 2 lettres autographes signées

André FONTAINAS (1865-1948), poète et critique d’art, Belge de naissance

 

2 lettres autographes signées au poète Paul FORT. Août et novembre 1917.

4 pages et demie in-12.

 

Fontainas flatte le poète et lui demande un service « inattendu et bizarre »

La première lettre débute par un bel hommage à Paul Fort. Fontainas a reçu

l’édition du recueil de contes Si Peau-d’Âne m’était conté. « Peau d’âne nous

est conté (…) avec un renouvellement exquis de fraîcheur, de spontanéité, de

grâce et d’inventions lyriques – et toute l’âme, l’imagination, la fantaisie de

la vieille poésie populaire se sont trouvé en vous, Paul Fort, en vous seul un

refuge ». Il cite Maeterlinck qui a écrit la préface le désignant comme

« poète intégral ». Lire un de ses poèmes est toujours une « bonne bouffée

de poésie naturelle » même s’il goûte certains poèmes moins que les autres.

« Ce serait mal vous aimer que d’aimer sans distinction (…) tout ce que vous

avez écrit ». Il reste cependant « le poète » et « c’est ce prodige qui confond

et émerveille ».

Après ce long dithyrambe, il va lui demander un service « inattendu et bizarre

». Fontainas loge temporairement chez lui une amie réfugiée, épouse

d’un soldat belge qui se bat au front. Celle-ci a habité dans un hôtel du 5e

arrondissement à Paris mais ne peut plus louer de chambre. Pour des raisons

de commodité administrative (ne changer ni d’arrondissement ni de

commune) et ainsi continuer de toucher ses allocations, il demande à Paul

Fort de la domicilier provisoirement chez lui dans le 5e arrondissement.

La seconde lettre nous apprend que Paul Fort a accédé à la demande d’André

Fontainas et que cette dame souhaite, ayant retrouvé un domicile officiel

dans la 5e arrondissement, passer le remercier ainsi que sa compagne

Germaine d’Orfer.

André Fontainas

120,00 €

  • disponible
  • 1 à 3 jours de délai de livraison